CimaisesCimaises

Mensuel Suisse des Arts et Métiers d’Art

 

« Toute sa peinture a été coulée dans le symbolisme romantique mais sans morbidité : “Il faut donner à l’humanité souffrante une aspiration, un espoir et rechercher pour le XXIème siècle ce nouveau romantisme qui manque tant” nous confie le peintre. Il ne se rattache à aucune tendance de l’art actuel, il veut mener son combat seul, imperturbable, comme un ecclésiastique lutte pour Dieu, sans jamais se trahir.

Ses tableaux – des huiles d’une parfaite bienfacture – naissent de longues réflexions, après une conception colorée.

Ils portent souvent des titres musicaux. Wagner en premier lieu : Tristan et Yseut, le Vaisseau Fantôme… La Moldau, la Symphonie du Nouveau Monde, Heureux voyage et Mer calmée, Orphée et Eurydice… ou bien ce sont des villes, Berlin, Prague, Mostar ; l’amour, aussi : Passion, le Baiser (hommage à Klimt. C’est  aussi une civilisation qui le fascine : l’Egypte.

Œuvres symboliques, avec des architectures, des fleuves, le soleil, la lune, la femme symbolisée par le cercle de perfection, montant vers la lumière… Un monde où il faut prendre le temps d’entrer à la découverte d’une autre dimension faite de paix et d’harmonie. »

Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Avant de continuer

Avec les Cookies, on vous propose de faciliter au maximum votre navigation et de rendre votre visite encore plus agréable :)