OrguesOrgues

L’orgue en tant que symbole.
L’orgue est l’instrument par excellence de la musique sacrée.

En ce qui me concerne, l’orgue se caractérise par deux aspects bien distincts et forts différents mais toutefois inséparables dans leur ensemble. Il s’agit de son caractère spirituel et de son intérêt architectural.

Sur le plan spirituel, il reste l’instrument le mieux adapté à transmettre un message divin. Et plus qu’aucun autre instrument – par son timbre et ses sons – il nous fait prendre conscience de notre condition humaine face à l’inconnu qui nous fait face.

Sur le plan architectural, il est le seul instrument – à ma connaissance – à être multiforme. Si son mécanisme et ses tuyaux obéissent à certaines lois, son buffet peut être conçu de telle sorte qu’il s’adapte à l’espace destiné à son accueil et il peut prendre les formes les plus diverses en passant du style rococo surchargé au style moderne de notre époque.

Par son mécanisme et son buffet d’une part, et par ses fonctions propres d’autre part, l’orgue forme un tout homogène et indivisible. C’est une des raisons qui m’a incité à le choisir pour figurer dans ma peinture.

Crépuscule des Dieux

Crépuscule des Dieux

EQUILIBRIUM Roy Jaeggi ORGUES peinture

EQUILIBRIUM

Parsifal Roy Jaeggi peinture

Parsifal

De par « l’élasticité » de son aspect extérieur et ma propre interprétation picturale, il n’évoque plus seulement l’instrument que nous connaissons – dans sa fonction d’origine d’expression musicale – mais il incarne le ou les êtres, une force surnaturelle ou divine.

Les orgues dans le décor théâtral de mes œuvres ne se contentent pas, comme le feraient des personnages, d’être des figurants se mouvant dans un décor scénique. Par leur représentation, les orgues ont comme principale fonction, de manifester la recherche d’harmonie entre le soi essentiel et le monde qui nous entoure sous une forme de présence contemplative et mystique ; d’où le décor irréel et parfois même lunaire.

Contrairement aux représentations plus traditionnelles de l’être humain, constamment déchiré par sa dualité, l’orgue ici incarne une puissance, ni meilleure, ni pire, mais une autre dimension fondamentalement différente, plus lumineuse et plus dense.

Dans mes œuvres, l’on ne trouve pas d’éléments négatifs tels que la détresse, l’horreur ou la guerre car ils ne peuvent avoir de la place dans ma conception de l’absolu.

Pour résumer, l’orgue symbolise avant tout à mes yeux, l’espérance des hommes face à leur devenir dans ce monde de plus en plus chaotique qui est le nôtre. 

mi, non ipsum eleifend velit, leo. felis efficitur.

Avant de continuer

Avec les Cookies, on vous propose de faciliter au maximum votre navigation et de rendre votre visite encore plus agréable :)